Reproduction

Comme tout rongeur qui se respecte, la Souris pygmée est assez productive !

Les accouplements ont lieu assez souvent : plusieurs fois par mois, selon les chaleurs des femelles.

La gestation dure ensuite environ 21 jours. On peut distinguer la gestation chez une femelle à partir d'une quinzaine de jours après l'accouplement.

 

Dans une portée, on compte en règle générale 2 à 5 petits. Il m'est cependant arrivé d'obtenir des portées composées d'un seul petit, et une de 6 petits !

La veille de la mise bas, la femelle confectionne un nid en forme de cuvette à l'aide du foin mis à sa disposition.

 

En captivité, le plus souvent, la mère ne s'isole pas pour mettre bas. Normalement tout doit bien se passer, mais cela peut poser des problèmes si la colonie compte plus d'une dizaine d'individus, ou trop de mâles : la mère est harcelée par les mâles, surexités par les odeurs dégagées par la mise bas, sûrement proches de celles émises lors des châleurs... Elle éprouve donc le plus grand mal à s'occuper des petits... Si l'exitation des mâles ne s'atténue pas rapidement, les petits mourront mangés, piétinnés ou tout simplement par privation du lait de leur mère.

Si votre colonie ne compte pas un grand nombre d'individus, vous ne devrez pas être confrontés à ce problème. Mais afin d'avoir toutes les chances de votre côté, je vous recommande d'isoler dans un terrarium séparéla future mère (facile à repérer avec son gros ventre) en compagnie de 2 ou 3 autres femelles, mais sans mâles. Ainsi, elle sera le plus tranquille possible pour élever ses petits, et les femelles échangerons ainsi leur expérience avec les petits. 4 semaines plus tard, lorsque les petits seront totalement sevrés, tout le monde pourra se retrouver.

Alternative : vous pouvez isoler les mâles et quelques femelles dans un autre terrarium de façon à laisser la future mère seule avec 2 ou 3 autres femelles...

 

Autre problème rencontré en captivité (pas très joli joli...) : il n'est pas rare que les petits, durant leurs premiers jours d'existence, se fassent tout simplement manger, aussi bien par les mâles, les femelles,... Mais également leur propre mère !!! Des portées entières peuvent être perdues de cette façon.

La solution pour éviter à tout prix cette antropophagie : plusieurs jours avant la mise bas, réduire le plus possible le nombre d'adultes en compagnie des petits selon la méthode décrite un peu plus haut, et leur donner en abondance des vers de farine vivants, à partir de quelques jours avant la mise bas, et ensuite pendant au moins une semaine.

 

Avec tout ça, l'élevage des jeunes devrait bien se passer ! 4 semaines de patience, et vous aurez de magnifiques jeunes pleins d'énergie !

Essayez de déranger le moins possible la mère durant tout l'élevage des petits : résistez à la tentation, n'allez pas déranger la portée pour l'observer, ne touchez pas les petits ! Cela pourrait entraîner l'abandon des petits par la mère, et puis de toute façon ils ont bien droit à la tranquillité !

Mais conscient de la frustration de ne pas pouvoir observer les petits tout au long de leur croissance, j'ai trouvé une astuce ! Pour pouvoir les observer sans rien déranger, j'ai fabriqué une petite cachette fermée en bois, munie de seulement 3 murs ! Ainsi j'accole cette petite maison du côté sans mur contre la vitre du terrarium, et le tour est joué ! D'en dehors du terrarium, j'ai une parfaite vue sur l'intérieur de la cachette, et cela ne dérange ni les petits, ni la mère ! Quand je ne les regarde pas, j'accole contre la vitre un plaque chauffante afin de maintenir l'obscurité, et bien sûr une bonne température pour les Souris...

Il suffisait d'y penser ! Clin d'œil

 

Portée de Souris pygmées agés de 3 jours - © Léo CHEVILLON

Portée de Souris pygmées agés de 3 jours (derrière la vitre !) - © Léo CHEVILLON

 

×